Dr. Antoni Calmon

Instagram @drantonicalmon

Formé durant plusieurs années aux côtés du docteur Maurice Dray, le docteur Calmon est aujourd’hui pionnier de la French touch. Son expertise approfondie de la peau et des cheveux a permis au Dr. Calmon d’élaborer des techniques d’embellissemenet inédites. Il nous livre ici, en toute amitié, son protocole d’intervention pour les femmes et les hommes qui rencontrent des problèmes de chute de cheveux.

1. Quelles sont les principales causes de l’affaiblissement des cheveux ?

On en recense quatre.

1) Les problèmes hormonaux, qui touchent davantage les hommes que les femmes. Certaines femmes ont trop d’androgènes, ce qui conduit à une perte de cheveux.On traite ces chutes via des traitements hormonaux.

2) Les causes vasculaires. Il s’agit d’une sclérose, d’une diminution des vaisseaux sanguins en général et notamment des capillaires dans le cuir chevelu. Moins irrigué, moins oxygéné, le cuir chevelu reçoit moins de nutriments. Les cheveux s’affinent.

3) La cause nutritionnelle. En cas de petit appétit il y a moins d’apports en nutriments. En prime, en vieillissant le système digestif ralenti un peu. Résultat : comme les apports en nutriments (magnésium, zinc, oligo-éléments) passent moins facilement la barrière ils sont moins présents dans la circulation sanguine et donc dans les cheveux. Or, ces nutriments sont nécessaires à la fabrication du cheveu.

4) La baisse de la kératinisation au niveau du follicule, à savoir : le phénomène de fabrication des cheveux. C’est souvent la conséquence des trois autres causes.

2. Quels sont les traitements de la chute de cheveux en cabinet ? à quelle fréquence ?

En cabinet on peut traiter les causes de la chute de cheveux notamment celle des nutriments, des facteurs de croissance et de vascularisation. Comment ? En injectant dans le cuir chevelu du PRP (Plasma Riche en Plaquettes), plein de facteurs de croissance et de cellules souches. C’est la Rolls des injections. Autre option : des vitamines, façon mésothérapie, injectées là encore dans le scalp. Idéal pour stimuler, nourrir le cuir chevelu, apporter les nutriments nécessaires à la repousse. A noter le fait de piquer le cuir chevelu permet la revascularisation du cuir chevelu. Le PRP est à faire tous les mois pendant trois mois l’effet est vraiment visible au bout du quatrième.

3. Et les meilleurs relais à la maison ? Quels résultats avez-vous observé ?

A la maison, il y a beaucoup de choses à faire :

  • On peut prendre des traitements hormonaux.
  • Prendre du Minoxidil, une molécule qui accélère la kératinisation du cheveu.
  • Faire couper ses cheveux très régulièrement, ne pas les laisser pousser anarchiquement. Ainsi on canalise et répartit mieux leur énergie. Ils pousseront plus forts. Dans l’idéal on coupe 1 cm par mois.
  • Prendre des compléments alimentaires (Bepanthène, Biotine et oligo-éléments) ont une réelle action, en cas d’alimentation insuffisante.
  • Miser sur la stimulation mécanique du cuir chevelu à l’aide d’une bonne brosse à cheveux. Celles en poils en sanglier répartissent le sébum sur les longueurs et balancent sa fabrication. Celles en fibres ont fait d’excellentes avancées et proposent des alternatives à ne pas négliger. Dans les deux cas, les brosses à cheveux doivent être équipées du petit coussin amortisseur qui lui va stimuler la vascularisation du scalp. Je conseille à mes patientes de brosser leur cuir chevelu tous les jours et dans tous les sens de manière énergique. De l’arrière vers l’avant et inversement, d’une tempe vers l’autre... Idéalement une à deux fois par jour pour lutter contre l’affinement des cheveux.

4. Quand faut-il intervenir ?

En préventif : je conseille d’adopter dès maintenant le trio : brossage des cheveux + coupe régulière + alimentation renforcée. En cas de début d’alopécie, il faut consulter son médecin.

5. Est-ce que, comme pour la peau, il faut protéger ses cheveux du soleil ?

Une fois que la peau est abîmée par le soleil, elle l’est de manière permanente, ce qui n’est pas le cas du cheveu. Celui qui est exposé qui va être abîmé mais pas la repousse. Le soleil ne va pas détériorer la pousse du cheveu ni le cheveu à l’avenir à condition de porter des protections solaires capillaires adaptées. Il va les faire pâlir, les rendre poreux. Je conseille donc des protections solaires avec UVA et UVB pour les longueurs et un chapeau pour le scalp.

6. Quelle est, selon vous, la meilleure ordonnance capillaire ?

Voici celle que je distribue à mes patients : du minoxidil, du propecia, des injections de PRP. Et pour la partie plus holistique des compléments alimentaires : magnésium, fer, bepanthène, zinc pour la repousse en compléments alimentaires ou en intra musculaire. Une visite mensuelle à son coiffeur. L’achat d’une bonne brosse pour un brossage énergique bi-quotidien. 

Français